Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FANTASTIQUE ART

Univers du diorama et du décor

Les Coquelicots

Publié le 4 Avril 2014 par SPACEART3d in toile, Décoration, fleurs, coquelicot

Le coquelicot est une plante annuelle d'apparence fragile, à l'image de sa tige très fine et velue, peu ramifiée, qui se révèle immanquablement dans les terrains fraîchement remués : les champs (plante jadis messicole mais les herbicides l'y ont chassé pour deux raisons principales : sa graine toxique peut se mêler aux grains de blé et elle concurrence directement la céréale), les bords de chemins ou les terrains vagues. Elle devient souvent envahissante, et a envahi l'Europe centrale après les glaciations : c'est pourquoi elle entre dans le groupe des plantes hémérochores.

Lorsqu'on la coupe, elle laisse échapper un suc laiteux, comme les autres pavots.
Les feuilles, généralement sessiles et alternes, sont découpées en lobes étroits et dentés. Les fleurs comportent quatre pétales un peu froissés qui se recouvrent peu. Leurs nombreuses étamines ont des anthères noir bleuté. Les fruits (à ne pas confondre avec les fleurs en boutons) sont des capsules glabres contenant une grande quantité de graines, facilement disséminables par le vent.

Sont très proches du coquelicot et souvent confondues avec lui deux espèces de pavots, P. dubium, ou pavot douteux, aux fleurs plus claires, aux étamines jaunes et aux capsules glabres allongées, et P. hybridum (pavot hybride), dont les pétales sont foncés et surtout les capsules sont ovales, globuleuses et deux fois plus longues que larges, à poils raides jaunes et denses pour certains, étalés et arqués pour d'autres(les taches noires à la base des pétales ne sont pas caractéristiques du pavot hybride). Autre espèce voisine, P. argemone(Pavot argémone), de petite taille et dont les pétales ne se chevauchent pas.

  • Dans le langage des fleurs, le coquelicot incarnerait « l'ardeur fragile »mais surtout « la consolation » (cf. Louise Cortambert, Louis-Aimé Martin, Société belge de librairie, 1842 - page 251).
  • Les noces de coquelicot symbolisent les 8 ans de mariage dans le folklore français.
  • Le coquelicot a été associé au xxe siècle, en particulier dans les pays du Commonwealth (Royaume-Uni, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande…) au souvenir des combattants, et tout spécialement des soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale, à l'instar du bleuet.

Cette allégorie du coquelicot découle d'un poème datant du printemps 1915, écrit par le lieutenant-colonel John McCrae, un médecin du Corps de santé royal canadien qui fut témoin de la terrible seconde bataille d'Ypres. Il s'intitule In Flanders Fields (Au champ d'honneur). En fait, les coquelicots fleurissaient dans les pires champs de Somme et des Flandres, et leur couleur rouge était un symbole approprié pour le bain de sang de la guerre de tranchées.

Triptyque 90 cm X 90 cm
Triptyque 90 cm X 90 cm
Triptyque 90 cm X 90 cm
Triptyque 90 cm X 90 cm

Triptyque 90 cm X 90 cm

Commenter cet article