Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FANTASTIQUE ART

Univers du diorama et du décor

20 000 lieues sous les mers ( papercraft )

Publié le 18 Février 2014 par SPACEART3d in Diorama, Décoration, film, steampunk

Eléments de décor sur l'univers de " 20 000 lieues sous les mers " pour réaliser un diorama " .

1 Le célèbre orgue qu'on peut retrouver dans le grand salon du nautilus , celui ci a été réalisé avec des paquets de cigarettes , du bristol et des pailles , il ya juste un élément en plâtre pour donner un peu plus de relief ( l'encadrement du capitaine Nemo ) , la peinture a été réalisé en acrylique ( or , cuivre noir et argent ) .

2 La salle des cartes a été réalisé avec un couvercle de boite à chaussure , du bristol , des pailles , du carton mousse et pour le sol de l'adhésif faux marbre , pour la peinture ( acrylique ) rouge noir et or .

3 Le lit du capitaine Nemo a été réalisé en bristol et peinture acrylique .

4 La bibliothèque a été réalisé à partir d'un ancien album photo , de paquets de cigarettes , de bristol de pailles et d'éléments de récupération comme des engrenages de montres , des perles , etc ....

A propos de la construction du NAUTILUS .

Le Nautilus est un cylindre très allongé, à bouts coniques. Il adopte sensiblement la forme d'un cigare. La longueur de ce cylindre, de bout en bout, est exactement de soixante-dix mètres, et son bau, à sa plus grande largeur, est de huit mètres. Il n'est donc pas construit au dixième comme les steamers de grande marche, mais ses lignes sont suffisamment longues et sa coulée assez prolongée, pour que l'eau déplacée s'échappe aisément et n'oppose aucun obstacle à sa marche. Ces deux dimensions permettent d'obtenir, par un simple calcul, la surface et le volume du Nautilus. Sa surface comprend mille onze mètre carrés et quarante-cinq centièmes ; son volume, quinze cent mètres cubes et deux dixièmes — ce qui revient à dire qu'entièrement immergé, il déplace ou pèse quinze cent mètres cubes ou tonneaux. Lorsque Nemo fit les plans du Nautilus, il voulut qu'en équilibre dans l'eau, il plongeât des neuf dixièmes, et qu'il émergeât d'un dixième seulement. Par conséquent, il ne devait déplacer dans ces conditions que les neuf dixièmes de son volume, soit mille trois cent cinquante-six mètres cubes et quarante-huit centièmes, c'est-à-dire de ne peser que le même nombre de tonneaux. Il a donc dû ne pas dépasser ce poids en le construisant suivant les dimensions susdites13.

Le Nautilus se compose de deux coques, l'une intérieure, l'autre extérieure, réunies entre elles par des fers en T qui lui donnent une rigidité extrême. En effet, grâce à cette disposition cellulaire, il résiste comme un bloc, comme s'il était plein. Son bordé ne peut céder ; il adhère par lui-même et non par le serrage des rivets, et l'homogénéité de sa construction, due au parfait assemblage des matériaux, lui permet de défier les mers les plus violentes. Ces deux coques sont fabriquées en tôle d'acier dont la densité par rapport à l'eau est de sept, huit dixièmes. La première n'a pas moins de cinq centimètres d'épaisseur, et pèse trois cent quatre-vingt-quatorze tonneaux quatre-vingt-seize centièmes. La seconde enveloppe, la quille, haute de cinquante centimètres et large de vingt-cinq, pesant, à elle seule, soixante-deux tonneaux, la machine, le lest, les divers accessoires et aménagements, les cloisons et les étrésillons intérieurs, ont un poids de neuf cent soixante et un tonneau soixante-deux centièmes, qui, ajoutés aux trois cent quatre-vingt-quatorze tonneaux et quarante-huit centièmes. C'est pourquoi, pour permettre au Nautilus d'émerger d'un dixième, le capitaine Nemo a disposé des réservoirs d'une capacité égale à ce dixième, soit d'une contenance de cent cinquante tonneaux et soixante douze centièmes, et s'ils sont remplis d'eau, le Nautilus déplaçant alors quinze cent sept tonneaux, ou les pesant, sera complètement immergé.

Sur la partie supérieure de la coque, un pont fermé de barrières est accessible. Ce pont se situe entre la timonerie, qui dépasse de la coque, et un projecteur, dépassant lui aussi. Le projecteur éclaire ainsi en direction de l'avant du Nautilus et de la timonerie pour permettre une bonne vision des abysses au timonier. Le Nautilus possède aussi un canot qui lui est accroché par des boulons. En dévissant les boulons, le canot remonte à la surface ; il peut communiquer avec le sous-marin par télégramme. Le Nautilus revient ensuite jusqu'au canot pour que celui-ci se raccroche au sous-marin. Sur les deux côtés il y a de grandes fenêtres circulaires.

20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
20 000 lieues sous les mers ( papercraft )
Commenter cet article

Erina 02/08/2014 13:01

très beau,bravo et bonne continuation,Cat

Cinderella 06/07/2014 16:32

Que c'est beau... Quelle patience !!!

space art 07/07/2014 11:12

merci beaucoup